Romagnieu, le 18 avril 2015

Nous sommes partis pour 65Km, à l'arrivée nous avions 78 km  au compteur et je crois que nous n'étions pas les seuls !
Tout a commencé par des tours et des contours, notre GPS s'est mis en quatre pour nous amener à Romagnieu (je vous dis pas l'humeur de madame à l'endroit de ces technologies diaboliques).

A l'inscription, il n'y avait que des maillots de Goncelin,  à croire que le gps nous avait ramené à Goncelin. 22 inscrits et pourtant le matin il pleuvait à Romagnieu,,,,

Les groupes enfin constitués, départ pour  le 65 km, nous étions quatre en CC2 comme les mousquetaires, 5 autres ayant choisi de faire le 50 km.

 

Article.Romagnieu 2

Article.Romagnieu 3

Porthos et madame prirent les devants, Nicole  et moi prenions l’arrière garde.

Aux tous premiers km de nouveau un incident : Mon GPS garmin pour vélo ne cessait de m'indiquer de bien vouloir faire demi tour alors j'ai compris que le circuit que j'avais téléchargé sur internet était à l'envers conclusion le gps termina la balade dans les sacoches. Je dois dire que pour cette rando j'avais décidé d'essayer mon vélo de trek récemment acheté, vélo d' ailleurs très vite baptisé « le tracteur » par le compagnon de route qui d'ailleurs a disparu rapidement de mon périscope, les pneus de mon tracteur me collant à la route. Mais Nicole a décidé de rester avec moi malgré mes protestations en vue surtout de profiter du paysage à la vitesse de mon tracteur.

Après la section de la Via Rhôna une montée d'enfer nous mena au village de Parves. Au cours de la montée nous fumes rattrapés par notre trésorier Michel Lemoine, le visage illuminé par un large sourire. Arrivé à ma hauteur il me distilla quelques encouragements et m'informa qu'il était sur le circuit des 90 km (à mon avis il n'était pas en avance) puis il rattrapa Nicole plus haut et resta un moment à bavarder. Enfin le ravito et Michel nous accueillit  avec son sourire radieux  avant de terminer son petit déjeuner et de repartir car sans doute il comptait bien arriver avant la nuit.

Pour nous la galère était terminée car nous redescendions au niveau du Rhône et de nouveau la Via Rhôna. St Genix sur Guiers, Nicole qui donnait le rythme au bout d ' un certain temps s' arrêta aux portes de Pont de Beauvoisin persuadée qu'il y avait un problème.

 

Article.Romagnieu 4

Alors demi tour et de nouveau  à l'entrée de St Genix un quidam juché sur un vélo électrique fut questionné :  Miracle, habitant de Romagnieu, il rentrait chez lui et c'est,  escortés de ce brave homme qu'enfin nous retrouvions  nos camarades dont une bonne partie était déjà  sur le retour. 

En conclusion, ce fut une bien belle journée,  un circuit agréable,  un paysage apprécié à la vitesse de mon tracteur et en compagnie de Nicole qui fut aussi mon reporter photographe de guerre. 

Déjà prêt pour la prochaine aventure !

Article.Romagnieu 6