Il était 17h47 ce Mercredi 17 Septembre 2014, quand, un par un, comme les balles d'une mitrailleuse légèrement essoufflées, mais comme des guerriers que rien n'arrête, les Fred, Michel, Alain, Nigel, Patrick, Pierre ont atteint ce lieu mythique. Unis dans le même gout de l'effort, le même partage d'un fait d'arme, au nom d'eux mêmes et de leur club. Enthousiasmés par leur réussite.

Mais le plus difficile, le plus amer , n'a pas été de tutoyer des pentes de 12, 15 18 24 % !!! (voire 38 a la corde de certains virages).

Non , loin de là !

Enfin disons quand même un peu si. Faut pas exagérer.

 

 

Non, le plus horrible c'est d'avoir découvert qu' en allumant leur télé, le soir, chez eux, aux infos, encore illuminés de cette joie d'avoir si courageusement pris la Bastille:


- Pujadas ne disait pas un mot sur leur monument de bravoure et que le gouvernement était toujours le même.


De quoi devenir définitivement fou.

Ce qu'on aura sans doute l'occasion de démontrer au Grand Colombier.